Facebook Pixel
Main SR only Anker

Dian Hanson’s: The History of Men’s Magazines. Vol. 6: 1970s Under the Counter

Relié, 8,4 x 10,9 in., 4,62 lb, 460 pages
US$ 70
Édition multilingue:
allemand, anglais, français
Édition multilingue: allemand, anglais, français
Disponibilité: mars 2023
En 1970, Berth Milton en Suède et les Theander au Danemark ont terrassé la censure. Les sex-shops d’Europe et d’Amérique, comme ces quelques 1000 unes et pages intérieures, montrent tout: bondage lesbien, obsession pubienne, hippies nudistes, sexe au latex, l’érotisme décalé d’Ed Wood et le premier magazine de notre éditrice Dian Hanson.

Tous les coups sont permis

Les sex-shops offrent aux hommes tout ce que leur coeur (entre autres organes) désire
À la fin des années 1960 les librairies spécialisées qui vendaient les magazines sous le comptoir ont été remplacés par des sex-shops, surnommées «librairies pour adultes» aux États-Unis. Dès lors, à quelques rares exceptions près, tous les titres qui existent sont en libre accès.

Tout commence avec les unes outrageusement explicites de la revue suédoise Private. Au Danemark, les frères Theander lui opposent les couvertures tout aussi explicites de Rodox et Color Climax. Ils ne tardent pas à alimenter une bonne partie de l’Europe du Nord, et les Pays-Bas suivent le mouvement. Aux États-Unis, Reuben Sturman est surnommé le Roi du Porno, dont les associés crachent du hardcore à toutes les sauces pour remplir ses 800 boutiques. Tout à coup, les hommes qui prenaient jusqu’alors ce qu’on leur donnait peuvent se permettre d’être difficiles. Domination lesbienne? Femmes au foyer délurées? Femmes noires ou asiatiques? Hippies nudistes fans d’amour libre et de drogues? Femmes poilues? Femmes rasées? Femmes rasées prodiguant des lavements à des femmes poilues? Tout existe et tout s’achète.

Les fétichistes les plus pointus ont leurs publications attitrées: Zap et Smack pour les amateurs de fessées, talonnés par les dominatrices de Bitch et Aggressive Gals, mais aussi Wet Dreams (éjaculation nocturne) Diapered and Dominated (domination et port de la couche) ou Enema Pick ups (lavements d’un soir), le très particulier Atomage pour les fans de latex, et même… Belly Button. Oui, le nombril.

Vous avez déjà entendu parler d’Edw. Wood Junior, surnommé le pire réalisateur du monde? Alors vous aimerez ses magazines pornographiques, peu connus, parmi lesquels Balling, Skin & Bones et Party Time. Quelle décennie!

Avertissement: tout le contenu de ce tome est non censuré et réservé à un public adulte averti. Les photos ne sont pas représentatives de la majorité des quelques 600 clichés de Une ou de pages intérieures que contient ce tome 6. Parues en Suède, au Danemark, au Pays-Bas et aux États-Unis, elles sont accompagnées des textes érudits et décalés qui font notre marque.
À propos de l’éditrice

Dian Hanson a dirigé différents magazines masculins entre 1976 et 2001, dont Juggs, Outlaw Biker et Leg Show, avant de prendre la tête de la collection sexy de TASCHEN. Parmi ses ouvrages, citons la série consacrée aux «parties du corps», mais aussi The Art of Pin-up, Masterpieces of Fantasy Art et Ren Hang.

Dian Hanson’s: The History of Men’s Magazines. Vol. 6: 1970s Under the Counter
Relié, 8,4 x 10,9 in., 4,62 lb, 460 pages
ISBN 978-3-8365-9239-0
Édition multilingue: allemand, anglais, français
Dian Hanson’s: The History of Men’s Magazines. Vol. 6: 1970s Under the Counter
Dian Hanson’s: The History of Men’s Magazines.
Vol. 6: 1970s Under the Counter
US$ 70
Dian Hanson’s: The History of Men’s Magazines. Vol. 6: 1970s Under the Counter