Facebook Pixel
Main SR only Anker

Araki. Tokyo Lucky Hole

Relié, 5,5 x 7,7 in., 2,38 lb, 704 pages
US$ 20
Édition multilingue:
Allemand, Anglais, Français
Disponibilité: En stock
L’industrie du sexe est en plein essor au Japon. À travers plus de 800 photos, Nobuyoshi Araki immortalise les spectacles érotiques, orgies et bizarreries du quartier rouge de Tokyo, Shinjuku. Des salons de massage sans culotte au célèbre fétichiste des trains de banlieur, voici les dernières images d’une ère de bacchanales, empreintes d’humour, de poésie et d’observations perplexes.

Boudoirs des plaisirs

Le voyage d’Araki dans les bas-fonds érotiques

Tout a commence en 1978 dans un café ordinaire près de Kyoto. La rumeur se répand que les serveuses n’y portent pas de culotte sous leurs minijupes et des collants transparents. Des établissements similaires ne tardent pas à ouvrir dans tout le pays. Les hommes font la queue sur le trottoir, prêts à payer un café trois fois son prix juste pour être servis par des jeunes femmes sans culottes.

Quelques années plus tard, les Japonais se passionnent pour les salons de massage sans culotte. Pour faire la différence et attirer la clientèle, les enseignes concurrentes multiplient les prestations annexes, de la masturbation du client à travers un trou pratiqué dans un cercueil dans lequel il git, feignant la mort, au service traiteur pour fétichistes de trains de banlieue. Une destination en particulier les attire à Tokyo: le club «Lucky Hole». Là, le principe est ridiculement simple: le client se tient d’un côté d’une barrière en contre-plaqué, une serveuse de l’autre, et la paroi est percée d’un trou suffisamment grand pour y passer une certaine partie de l’anatomie masculine.

Nobuyoshi Araki a choisi d’intituler Lucky Hole ce livre destiné à immortaliser l’essor de l’industrie pornographique japonaise à travers plus de 800 photos des pourvoyeurs et quêteurs de plaisir qui peuplaient le quartier rouge de Shinjuku, à Tokyo, jusqu’à ce que le décret de février 1985 pour le contrôle et l’amélioration des nouvelles industries de divertissement provoque la fermeture d’une majorité des adresses sexy du pays. Miroirs aux murs, draps froissés, cages, orgies, bondage et gémissements composent ces dernières images de bacchanale, tintées d’humour, d’une poésie précise et d’observations perplexes.
À propos du photographe

Nobuyoshi Araki est né à Tokyo en 1940. Son père lui a offert son premier appareil à l’âge précoce de douze ans et depuis Araki n’a jamais cessé de prendre des photos. Il a étudié la photo et le cinéma à l’Université Chiba avant de débuter dans la publicité. En 1970, il créé ses fameux Xeroxed Photo Albums, fascicules de photos imprimées sur Xerox en édition limitée qu’il envoie à des amis, à des critiques d’art, et à des personnes prises au hasard dans l’annuaire de Tokyo. Si, au fil des années, les clichés osés et décomplexés de sa vie privée ont provoqué scandale et censure (en particulier dans son Japon natal), cela n’a en rien bâillonné l’artiste ou affaibli son influence. À ce jour, Araki a publié plus de 400 livres sur son travail.

Araki.
Tokyo Lucky Hole
Relié, 5,5 x 7,7 in., 2,38 lb, 704 pages
ISBN 978-3-8365-5638-5
Édition multilingue: Allemand, Anglais, Français
Bibliotheca Universalis: la compilation culturelle indispensable qui rend hommage à l’éclectisme de l’univers TASCHEN !
Araki (Limited Edition)

Araki

US$ 4.500
Araki. Bondage (Limited Edition)

Araki.
Bondage

US$ 1.250
Nouveau prix janvier 31, 2021: US$ 1.500
Save US$ 250
Naomi Harris. America Swings (Limited Edition)

Naomi Harris.
America Swings

US$ 700
Araki.
Tokyo Lucky Hole
US$ 20