Facebook Pixel
Main SR only Anker

Sebastião Salgado. Kuwait. Un désert en feu

Relié, 12,5 x 11,4 in., 4,55 lb, 208 pages
US$ 60
Veuillez saisir votre adresse e-mail ci-dessous pour être informé de la disponibilité de ce titre:
Document majeur de l’histoire moderne autant qu’extraordinaire recueil de photographie, Kuwait. Un désert en feu est la première monographie consacrée à l’incroyable série réalisée par Sebastião Salgado en 1991 sur la catastrophe humaine, économique et environnementale de l’incendie des puits de pétrole au Koweït.

Sebastião Salgado en plein Désert de feu

Première publication majeure de Salgado consacrée à sa série sur les puits de pétrole au Koweït
«On doit se souvenir que, dans la brutalité du conflit, une apocalypse de ce genre n’est jamais loin.»
Sebastião Salgado

En janvier et février 1991, alors que la coalition menée par les États-Unis entreprend de repousser les forces irakiennes hors du Koweït, les troupes de Saddam Hussein ripostent par une manœuvre infernale: ils enflamment près de 700 puits de pétrole et un nombre indéterminé de zones où il affleure, provoquant d’immenses incendies déchaînés et créant l’une des pires catastrophes environnementales de mémoire d’homme.

Devant les efforts désespérés pour contenir et éteindre les flammes qui progressent, Sebastião Salgado s’est rendu au Koweït afin de témoigner directement de cette crise. Les conditions sont extrêmes. La chaleur écrasante du désert déforme le plus petit objectif de Salgado. Un journaliste et un autre photographe meurent dans la traversée d’une nappe de pétrole qui s’enflamme sur leur passage. Au plus près des pompiers, sensible aux impacts à la fois humains et environnementaux, Salgado a immortalisé la terrifiante ampleur de cet «immense drame à l’échelle de la planète»: le paysage ravagé, la chaleur accablante, l’air rempli de sable brûlé et de suie, les restes calcinés des chameaux, le terrain toujours infesté de mines, et les flammes et la fumée tourbillonnant dans le ciel, voilant le soleil, submergeant les pompiers couverts de pétrole.

Les clichés épiques de Salgado ont été publiés pour la première fois dans New York Times Magazine en juin 1991 et récompensés par le prix Oskar Barnack, qui salue des images remarquables montrant le lien entre l’homme et l’environnement. Kuwait. Un désert en feu est la première monographie consacrée à cette incroyable série. À l’image de Genesis, Exodes et Enfants, elle est autant un document majeur de l’histoire moderne que l’extraordinaire recueil d’une œuvre photographique.
À propos du photographe et auteur

Sebastião Salgado a commencé sa carrière de photographe professionnel à Paris en 1973 et a travaillé avec les agences de photographie Sygma, Gamma et Magnum Photos. En 1994, lui et sa femme, Lélia Wanick Salgado, créent Amazonas images (aujourd’hui, cette agence est leur studio), qui gère exclusivement son œuvre. Les projets photographiques de Salgado ont été l’objet de nombreux livres et expositions dont Sahel. L’Homme en détresse (1986), Autres Amériques (1986), La Main de l’homme (1993), Terra (1997), Exodes (2000), Les Enfants de l’exode (2000), Africa (2007), Genesis (2013), Terres de Café (2015), Koweït. Un désert en feu (2016) et Gold (2019).

À propos de l’éditrice

Lélia Wanick Salgado a étudié l’architecture et l’urbanisme à Paris. Elle a commencé à s’intéresser à la photographie en 1970. Dans les années 1980, elle conçoit la plupart des livres de photographies de Sebastião Salgado et toutes les expositions consacrées à son œuvre. En 1994, Lélia Wanick Salgado devient directrice d’Amazonas images (jusqu’en 2017) et de leur studio parisien.

Sebastião Salgado. Kuwait. Un désert en feu
Relié, 12,5 x 11,4 in., 4,55 lb, 208 pages