Facebook Pixel
Main SR only Anker

Peter Beard

Édition de 2.250 exemplaires
Relié sous coffret de luxe, avec lutrin, 13,6 x 19,7 in., 41,18 lb, 616 pages
US$ 12.500
Cette édition est épuisée. Il arrive cependant que des exemplaires soient à nouveau disponibles. Merci de vous inscrire sur notre liste d’attente pour que nous puissions vous signaler s'il est possible d'acquérir cette édition ou un article similaire.
Cet énorme opus relié plein cuir relate la vie et l’œuvre de Peter Beard au Kenya, ses passions, ses aventures, et sa description sans fards d’une crise écologique majeure. Il présente ses collages grand format, reproduits ensemble pour la première fois, ainsi que des œuvres plus petites et des doubles pages emblématiques extraites de ses journaux intimes, agrandis de façon à montrer dans leurs moindres détails l’écriture et les dessins de Beard, mais aussi les cailloux, les os et les autres objets qu’il collait sur ces pages.

Édition collector limitée à 2.250 exemplaires numérotés et signés par Peter Beard

Un voyage unique dans le monde de Peter Beard

Limité à 2.250 exemplaires dans le monde, numérotés et signés par Peter Beard
«Les images les plus poignantes sont celles des éléphants qui se décomposent et qui, au fil du temps, alors qu’ils se désintègrent, forment de magnifiques sculptures d’ossements, sculptures qui ne sont pas qu’une forme abstraite mais portent toutes les traces de la vie, du désespoir et de la futilité.»
— Francis Bacon à propos des photographies de Peter Beard

Photographe, collectionneur, écrivain, Peter Beard a modelé sa vie en un art. Son diaries, son journal intime, illustré et rédigé depuis son plus jeune âge prend un tournant sérieux à mesure de sa reconnaissance en tant qu’artiste, lui assurant une place centrale dans le monde de l’art. Modèle pour Francis Bacon et Salvador Dalí, il a travaillé avec Andy Warhol, Truman Capote et les Rolling Stones, Jacqueline Onassis et Mick Jagger. Photographe de mode, il fit venir des mannequins-stars de Vogue en Afrique, à l’image de Veruschka, pour en ramener d’autres – en particulier Iman – aux États-Unis.

Son histoire d’amour avec la nature et la vie sauvage qui touche l’ensemble de son œuvre, commence dès l’adolescence. Admirateur puis ami de l’écrivaine danoise Karen Blixen, il acheta une terre au Kenya près des siennes au début des années 1960. Spectateur de l’explosion démographique du pays, de l’appauvrissement des ressources et du déclin animal – dont le massacre des éléphants à Tsavo, morts par dizaines de milliers dans un désert aux arbres rongés–, il en devient reporter par ses journaux, photographies et collages. Son travail, à contre-courant, le poussa à publier des ouvrages parfois choquants, illustrés crûment et annotés à la main, parfois avec du sang.

Recouvrant les pages de ce volumineux ouvrage, les collages de Peter Beard, dont 5 se déplient, sont reproduits pour la première fois dans le format voulu dès l’origine par l’artiste. Des centaines d’œuvres et journaux intimes d’un format plus réduit viennent étayer l’ouvrage où sont mis en valeur chaque détail de l’écriture méticuleuse de Peter Beard, ses dessins de facture classique de pierres ou d’ossements, les documents ou morceaux d’animaux collés, cernés de commentaires. Disponible en Édition collector et Édition d’art, cet opulent et somptueux ouvrage en édition limitée, accompagné de son lutrin en bois, est une œuvre d’art en lui-même.
 
  • Lutrin en bois spécialement conçu
  • Format: 34,5 x 50 cm
  • Volume principal: 200 pages de journaux intimes et 294 pages de collages + 5 pages dépliantes
  • Essai original du critique d’art photographique Owen Edwards
  • Volume complémentaire contenant un index d’images PB2 comprenant les légendes de toutes les images du volume principal, des photos personnelles et les premières œuvres de l’artiste, un entretien de Steven M. L. Aronson avec l’artiste, une réédition fac-similée du texte manuscrit de Beard datant de 1993, extrait du premier numéro du magazine Bind Spot aujourd’hui épuisé, une bibliographie détaillée et une liste de ses expositions
  • Toutes les illustrations en couleurs sont reproduites par le procédé Pan4C, la technique de reproduction la plus fine et aux rendus les plus intenses, à l’heure actuelle.
À propos de l’artiste

Peter Beard (1938–2020) a commencé à prendre des photos et à tenir un journal dès sa petite enfance. Lorsqu’il sort diplômé de l’Université de Yale, il nourrit un intérêt profond pour l’Afrique. Au cours des années 1960 et 1970, il travaille ainsi dans les parcs nationaux du Tsavo, des Aberdares, et du Lac Rudolf, au nord du Kenya. Perpétuellement en création, Beard le chroniqueur a photographié, écrit, dessiné, fait des collages et assemblé un panorama des expériences qui ont jalonné sa vie.

À propos des auteurs

Steven M. L. Aronson est ancien éditeur et écrivain. Il a publié le livre de Peter Beard Longing for Darkness et écrit The End of the Game, lauréat de l’Emmy Award-Winning T.V. Special. Il est l’auteur de HYPE et co-auteur de Savage Grace, qui remporta le prix Edgar.

Owen Edwards publie depuis plus de 30 ans des articles sur la photographie dans des revues américaines comme American Photographer, The New York Times Magazine et Smithsonian.

À propos des éditeurs

Ruth Ansel est connue pour son travail pour quelques uns des magazines les plus influents et les plus connus d’Amérique, dont Harper's Bazaar, The New York Times Magazine, Vanity Fair, House & Garden and Vogue, depuis les années 1960. Elle a créé des campagnes publicitaires internationaux pour Club Monaco, Karl Lagerfeld ou Gucci, et a collaboré à de nombreux livres tels que The End of the Game de Peter Beard, The Sixties de Richard Avedon and Doon Arbus, ou Women de Annie Leibovitz.

Nejma Beard est la directrice exécutive du Studio Peter Beard. Son esprit et son expérience sont au diapason de Beard, puisqu’elle est née et a grandi au Kenya. Cette intimité profonde et ce dévouement pour un endroit et un peuple ont façonné entre eux une symbiose unique. Son travail est sous-tendu par un intérêt sincère pour l’avenir du monde et un engagement actif dans le combat écologique et humanitaire.

David Fahey est copropriétaire de la galerie Fahey/Klein à Los Angeles. Durant ses 31 ans de carrière, il a participé à la publication de plus de 45 ouvrages d’art. Il est le vice président de la fondation Herb Ritts et membre de l’Association internationale des marchands de photographie d’art (AIPAD). Il fait également partie du Conseil du Musée J.Paul Getty.

Peter Beard
Édition de 2.250 exemplaires
Relié sous coffret de luxe, avec lutrin, 13,6 x 19,7 in., 41,18 lb, 616 pages
David Bailey

David Bailey

«Peter a toujours été Peter Beard. C’est un homme unique, moderne. On n’en a pas connu de semblable depuis l’explorateur du xixe siècle Richard Burton (pas l’acteur). C’est aussi un grand créateur d’images, mi-Hemingway, mi-Finch-Hatton. Cet ouvrage relié en cuir tandis que je l’évoque restitue toute la magie de Peter dans ce très beau volume.»
Illustration: Robert Nippoldt
Peter Beard

Peter Beard

US$ 150
Peter Beard. The End of the Game

Peter Beard.
The End of the Game

US$ 100