Facebook Pixel
Main SR only Anker

Sebastião Salgado. Africa

Relié, 14,2 x 10,2 in., 7,26 lb, 336 pages
US$ 70
Veuillez saisir votre adresse e-mail ci-dessous pour être informé de la disponibilité de ce titre:
Ce remarquable recueil rassemble les photos noir et blanc implacables prises par Sebastião Salgado en Afrique pendant plus de 30 ans. Elles racontent un continent ravagé par les conflits mais immensément riche par son histoire et sa culture. Avec humilité et perspicacité, Salgado nous attire dans des régions variées qui survivent tant bien que mal aux crises environnementales et humanitaires.

Empathie et extase

Un hommage au peuple d’Afrique et à sa faune
Sebastião Salgado est l’un des photojournalistes les plus respectés encore en activité. Sa réputation se fonde depuis des décennies sur un dévouement à l’égard des peuples déshérités et affligés dont il témoigne à travers des clichés puissants en noir et blanc, pris dans des endroits du monde où rare sont ceux qui osent s’aventurer. Bien qu’il ait sillonné l’Amérique du Sud et l’ensemble de la planète, son travail s’est largement porté sur l’Afrique qu’il photographie depuis 30 ans au cours de plus de 40 reportages. Des tribus dinkas dans le sud du Soudan et du peuple himba en Namibie aux gorilles et à la région volcanique des Grands Lacs, sans oublier les réfugiés qui hantent le continent, Salgado nous montre toutes les facettes de l’Afrique d’aujourd’hui. Qu’il témoigne des réfugiés ou des immenses paysages, Salgado sait parfaitement comment saisir l’essence d’un moment pour que, face à ses images, le spectateur y soit involontairement inclus. Ses clichés nous enseignent habilement les conséquences de la guerre, de la pauvreté, de la famine et des conditions climatiques hostiles.

Les photographies prises par Salgado en Afrique et réunies dans cet ouvrage sont classées en trois parties. La première se concentre sur le sud du continent (Mozambique, Malawi, Angola, Zimbabwe, Afrique du Sud, Namibie), la deuxième sur la région des Grands Lacs (Congo, Rwanda, Burundi, Ouganda, Tanzanie, Kenya) et la troisième sur la région sub-saharienne (Burkina Faso, Mali, Soudan, Tchad, Mauritanie, Sénégal et Éthiopie). Les textes ont été écrits par la célèbre romancière Mia Couto, originaire du Mozambique. Elle décrit comment l’Afrique contemporaine illustre les effets de la colonisation et les conséquences des crises économiques, sociales et environnementales.

Ce livre spectaculaire n’est pas seulement un document fondamental sur l’Afrique, il est aussi et surtout un hommage à un continent, à son histoire, ses peuples et ses phénomènes naturels.
À propos du photographe

Sebastião Salgado a commencé sa carrière de photographe professionnel à Paris en 1973 et a travaillé avec les agences de photographie Sygma, Gamma et Magnum Photos. En 1994, lui et sa femme, Lélia Wanick Salgado, créent Amazonas images (aujourd’hui, cette agence est leur studio), qui gère exclusivement son œuvre. Les projets photographiques de Salgado ont été l’objet de nombreux livres et expositions dont Sahel. L’Homme en détresse (1986), Autres Amériques (1986), La Main de l’homme (1993), Terra (1997), Exodes (2000), Les Enfants de l’exode (2000), Africa (2007), Genesis (2013), Terres de Café (2015), Koweït. Un désert en feu (2016) et Gold (2019).

À propos de l’auteur

Mia Couto a publié vingt ouvrages dont des romans, des nouvelles et de la poésie. Traduit dans plus de vingt langues, il est l’auteur le plus connu et le plus primé du
Mozambique. Son premier roman Un pays somnanbule a été classé par un jury international parmi les douze meilleures livres africains publiés au XXe siècle. Il vit à Maputo (Mozambique) et travaille dans le domaine de l’écologie.

À propos de l’éditrice

Lélia Wanick Salgado a étudié l’architecture et l’urbanisme à Paris. Elle a commencé à s’intéresser à la photographie en 1970. Dans les années 1980, elle conçoit la plupart des livres de photographies de Sebastião Salgado et toutes les expositions consacrées à son œuvre. En 1994, Lélia Wanick Salgado devient directrice d’Amazonas images (jusqu’en 2017) et de leur studio parisien.

Sebastião Salgado. Africa
Relié, 14,2 x 10,2 in., 7,26 lb, 336 pages