Facebook Pixel
Main SR only Anker

Dennis Hopper. Photographs 1961–1967, Art Edition

Édition de 100 exemplaires
Tirage gélatino-argentique, 35,5 x 28 cm, volume relié sous coffret de luxe, 33 x 44 cm, 546 pages
US$ 14.000
Cette édition est épuisée. Merci de vous inscrire sur notre liste d’attente pour que nous puissions vous signaler la sortie d’un article similaire.
Rebelle légendaire de Hollywood, Dennis Hopper fut une figure de la côte Ouest cool des années 1960. Lorsqu’il n’éblouissait pas lui-même son monde devant la caméra, il a saisi toute l’excitation, le glamour et les célébrités de l’époque par son objectif. Cette anthologie rassemble ses meilleurs clichés des années 1961–1967 dans un journal de bord en Technicolor où on le suit de plateaux en fêtes, dans les dîners, sur les autoroutes, avec ses petites amies, les pop stars...

Édition d’art limitée à 100 exemplaires numérotés et signés, accompagnés d’un tirage argentique de la photo Biker Couple.

Les mille univers de Dennis Hopper

Icône malgré lui, il immortalise une décennie de bouleversements culturels

Pendant les années 1960, Dennis Hopper (1936–2010) ne se séparait jamais de son appareil photo qu’il emportait aussi bien sur les plateaux ou les lieux de tournage que dans les soirées, les bars, les cafés, les galeries, sur la route ou dans les manifestations politiques. Il a photographié des vedettes de cinéma, des pop stars, des artistes, des écrivains, ses petites amies aussi bien que de parfaits inconnus. Au fil du temps, avec beaucoup de perspicacité et d’intuition, il a su saisir quelques-uns des moments les plus fascinants de sa génération.

Grâce à la sélection de clichés rassemblés par Hopper et le galeriste Tony Shafrazi et dont plus d’un tiers n’ont encore été jamais publiés, cette Édition d’art très complète distille l’essence de la prodigieuse carrière photographique de Hopper, qui a immortalisé Tina Turner en studio d’enregistrement, Andy Warhol lors de sa première exposition dans une galerie de la côte Ouest, Paul Newman en tournage ou encore Martin Luther King durant la marche pour les droits civiques de Selma à Montgomery, en Alabama.

À bien des égards, son œuvre se regarde comme un film, un récit poignant qui se construit au fil d’une série d’images épurées. Des premiers clichés de corridas à Tijuana aux happenings de Los Angeles en passant par de simples scènes de rue, toutes font preuve d’une liberté expérimentale que l’on retrouvera par la suite dans l’étonnant univers visuel d’Easy Rider et d’autres films.

Les images sont accompagnées des essais introductifs de Tony Shafrazi et de Walter Hopps, pionnier légendaire de l’art de la côte Ouest, ainsi qu’une biographie très complète établie par la journaliste Jessica Hundley. Victor Bockris a interviewé les modèles célèbres d’Hopper, sa famille ainsi que ses amis. Des extraits de ces entretiens accompagnent ce livre qui propose une exploration sans précédent de la vie et de l’esprit de l’une des personnalités les plus fascinantes de Hollywood.

Édition d’art limitée à 100 exemplaires numérotés et signés, accompagnés d’un tirage argentique de la photo Biker Couple.
À propos du photographe

Dennis Hopper (1936-2010) fut artiste, acteur, scénariste et réalisateur. Il s’est d’abord fait connaître du grand public avec ses rôles dans La Fureur de vivre (1955) et Géant (1956). Il a changé la face du cinéma américain avec Easy Rider (1969), qu’il a co-écrit, réalisé et dans lequel il interprète l’un des rôles principaux. Il a ensuite joué dans des centaines de films mémorables dont Apocalypse Now (1979), Blue Velvet (1986), Le Grand défi (1986), True Romance (1993), Basquiat (1997), Elegy (2008) ainsi que dans la série télévisée Crash (2008). Hopper a commencé à peindre pendant son enfance et s’est lancé dans la photographie en 1961 après que sa première femme Brooke Hayward lui eut offert un Nikon 35mm pour son anniversaire. Ses peintures et ses photographies ont été exposées dans le monde entier, notamment lors d’une rétrospective récente à Paris: "Dennis Hopper et le nouvel Hollywood". Il est mort à Venice, en Californie, le 29 mai 2010.

À propos des co-auteurs

Anglais établi à New York depuis 1973, Victor Bockris a collaboré avec Warhol, la Factory et le magazine Interview. Il a écrit des livres sur Lou Reed, Andy Warhol, Keith Richards, William S. Burroughs, Patti Smith et Muhammad Ali.

Walter Hopps (1933–2005) fut l’un des plus grands conservateurs spécialisés dans l’art du 20e siècle. Cofondateur de la galerie Ferus à Los Angeles et conservateur du Pasadena Museum of Art, il fut à l’origine des premières rétrospectives Kurt Schwitters, Joseph Cornell et Marcel Duchamp. Ardent défenseur de Pop Art américain, son étude "New Painting of Common Objects" fut la première du genre. Après avoir dirigé la Washington Gallery of Modern Art, est devenu directeur fondateur de la Collection Menil à Houston en 1987.

Cinéaste et auteur de nombreuses critiques d’art, de musique et de cinéma, Jessica Hundley a réalisé plusieurs documentaires et a récemment publié son second livre, une biographie de la légende du country rock, Gram Parsons.

À propos de l’éditeur et l’auteur

Né à Abadan (Iran) de parents arméniens, Tony Shafrazi est arrivé en Angleterre à l’âge de 13 ans. Après avoir achevé ses études au Royal College of Art en 1967, il s’est établi à New York en 1969 où il a entamé une carrière d’artiste conceptuel, exposant ses oeuvres en Europe ainsi que dans sa ville d’adoption. Entre 1974 et 1978, il contribué à la création d’une exceptionnelle collection destinée au musée d’art contemporain de Téhéran. En 1979, il a ouvert sa première galerie new-yorkaise, présentant des artistes américains avant-gardistes des années 1980 dont Haring, Basquiat, Scharf, Brown et Baechler, ainsi que des maîtres des années 1960 tels que Warhol, Ruscha et Hopper. À partir de 1990, il a exposé les œuvres de Brian Clarke, Patrick Demarchelier, Robert Williams, Michael Ray Charles et David LaChapelle. Depuis 1997, il représente la succession de Francis Bacon et continue d’organiser des expositions dignes de musées, dont récemment "Who’s Afraid of Jasper Johns?"’, saluée par la critique.

Dennis Hopper.
Photographs 1961–1967, Art Edition
Édition de 100 exemplaires
Tirage gélatino-argentique, 35,5 x 28 cm, volume relié sous coffret de luxe, 33 x 44 cm, 546 pages
Dennis Hopper. Photographs 1961–1967, Art Edition (Limited Edition)
Dennis Hopper.
Photographs 1961–1967, Art Edition
Édition de 100 exemplaires
US$ 14.000