Facebook Pixel
Main SR only Anker

Koolhaas. Countryside, A Report

Couverture souple avec rabats, 3,9 x 6,3 in., 0,76 lb, 352 pages
US$ 25
Édition: Anglais
Disponibilité: En stock
Des animaux aux robots, du changement climatique à la migration, Rem Koolhaas présente un nouveau projet de collaboratif qui examine la manière dont la campagne se transforme en tous lieux, sans qu’on s’en aperçoive. Compagnon officiel de la très attendue exposition au Guggenheim, ce livre de poche rassemble des essais approfondis allant de Fukushima aux Pays-Bas, de la Sibérie à l’Ouganda–une exploration urgente de ce royaume longtemps négligé, révélant son potentiel radical pour tout changer dans nos modes de vie.

La campagne de Koolhaas

Une exploration urgente d’un royaume longtemps négligé et de sa sublime beauté

Les territoires ruraux, éloignés et sauvages que nous appelons «campagnes», autrement dit les 98% de la surface de la terre non occupés par les villes, marquent la ligne de front où se jouent les forces les plus puissantes de nos jours—dévastation climatique et écologique, migration, technologie, fluctuations démographiques. De plus en plus soumis à un régime «cartésien»—quadrillé, mécanisé et optimisé pour une production maximale—ces sites évoluent sans qu’on s’en aperçoive. Dans sa dernière publication, Rem Koolhaas explore les transformations rapides et souvent invisibles de ces vastes étendues non urbanisées de la Terre.

Countryside, A Report rassemble des récits de voyage explorant des territoires marqués par des forces globales et des expérimentations à la limite de notre conscience: un site près de Fukushima, où sont testés les robots qui assureront la maintenance des infrastructures et de l’agriculture japonaises; une ville-serre aux Pays-Bas qui pourrait être à l’origine de la cosmologie de la campagne actuelle; le permafrost en dégel rapide de la Sibérie centrale, une région qui se bat contre la délocalisation; les réfugiés qui peuplent les villages mourants de la campagne allemande et qui cohabitent avec les activistes du changement climatique; les gorilles qui affrontent les humains sur «leur» territoire en Ouganda; le Midwest américain, où les exploitations agricoles industrielles s’attaquent à l’agriculture régénérative; et les villages chinois transformés en magasins et en usines tout-en-un de e-commerce.

Ce livre est le compagnon officiel de l’exposition Countryside: The Future au Guggenheim. L’exposition et le livre marquent un nouveau champ d’investigation pour l’architecte et urbaniste Rem Koolhaas, qui a lancé sa carrière avec deux entités centrées sur la ville: The Office for Metropolitan Architecture (1975) et Delirious New York (1978). Il a été conçu par Irma Boom, qui s’est inspirée de ses recherches à la bibliothèque du Vatican pour le concept du livre au format de poche, ainsi que pour sa typographie et sa mise en page innovantes.

Le livre rassemble les recherches menées en collaboration avec l’AMO, Koolhaas et des étudiants de la Harvard Graduate School of Design, de la Central Academy of Fine Arts de Pékin, de l’université de Wageningen aux Pays-Bas et de l’université de Nairobi. Parmi les contributeurs figurent également Samir Bantal, Janna Bystrykh, Troy Conrad Therrien, Lenora Ditzler, Clemens Driessen, Alexandra Kharitonova, Keigo Kobayashi, Niklas Maak, Etta Madete, Federico Martelli, Ingo Niermann, Dr. Linda Nkatha Gichuyia, Kayoko Ota, Stephan Petermann et Anne M. Schneider.
À propos des auteurs

AMO est le think-tank de l’Office for Metropolitan Architecture (OMA), cofondé par Rem Koolhaas en 1999. Appliquant la réflexion architecturale à des domaines autres que la construction, l’AMO a travaillé avec Prada, l’Union européenne, les studios Universal, l’aéroport Schiphol d’Amsterdam, Condé Nast, l’université de Harvard et The Hermitage. Le groupe est à l’origine d’expositions, comme Expansion and Neglect (2005) et When Attitudes Become Form: Berne 1969/Venise 2013 (2013) à la Biennale de Venise; The Gulf (2006), Cronocaos (2010), Public Works (2012), et Elements of Architecture (2014) à la Biennale d’architecture de Venise; ou encore Serial Classics et Portable Classics (toutes deux en 2015) à la Fondation Prada, respectivement à Milan et à Venise.

Rem Koolhaas est l’un des fondateurs de l’Office for Metropolitan Architecture. Initialement journaliste et scénariste avant d’embrasser la carrière d’architecte, il a publié Delirious New York en 1978. Son ouvrage S,M,L,XL, réalisé en 1996, résume le travail de l’OMA et établit un rapport entre la société contemporaine et l’architecture. Parmi de nombreuses autres distinctions internationales, il a reçu le prix Pritzker en 2000 et le Praemium Imperiale en 2003. Il a dirigé la Biennale d’architecture de Venise en 2014, alors que paraissait pour la première fois Elements of Architecture.

À propos du designer

Irma Boom est designer graphique, spécialisée dans la création de livres. Depuis la fondation de son bureau, l’Irma Boom Office, en 1990, elle a collaboré avec Chanel, les Nations unies, OMA/Rem Koolhaas, la Fondation Prada, Pirelli et le Rijksmuseum d’Amsterdam. Elle a reçu de nombreuses distinctions, parmi lesquelles le prix Gutenberg et le prix Johannes-Vermeer, prix national pour les arts décerné par les Pays-Bas. Son travail est conservé dans les collections permanentes du département de Design et d’Architecture du Museum of Modern Art de New York. Depuis 1992, Irma Boom est critique à l’université de Yale aux États-Unis.

Koolhaas. Countryside, A Report
Couverture souple avec rabats, 3,9 x 6,3 in., 0,76 lb, 352 pages
ISBN 978-3-8365-8331-2
Édition: Anglais
Koolhaas. Countryside, A Report
Koolhaas.
Countryside.
A Report
US$ 25
Koolhaas. Countryside, A Report