Facebook Pixel
Main SR only Anker

Koolhaas/Obrist. Project Japan. Metabolism Talks

Couverture souple, 6,7 x 9,2 in., 2,96 lb, 720 pages
US$ 60
Veuillez saisir votre adresse e-mail ci-dessous pour être informé de la disponibilité de ce titre:
L’architecte Rem Koolhaas et le conservateur Hans Ulrich Obrist ont constitué une histoire du mouvement métaboliste: la première école d’avant-garde architecturale non occidentale, née dans le Tokyo de l’après-guerre. De longs entretiens et une sélection de photographies rares présentent le mouvement et mettent en lumière la vision futuriste de l’avenir qu'il a dessinée: un projet utopique de villes qui grossiraient, se reproduiraient et se transformeraient en réaction à leur environnement.

Retour vers le futur

Une architecture visionnaire dans le Japon d’après-guerre

«Il était une nation qui partit en guerre, mais qui, après avoir conquis un continent, vit son propre pays détruit par des bombes atomiques… Les vainqueurs imposèrent alors la démocratie aux vaincus. Pour un groupe d’apprentis architectes, artistes et designers, entraînés par un visionnaire, la situation désespérée de leur pays ne représentait pas un obstacle mais une invitation à réfléchir et à planifier. Bien que tous très différents, les architectes travaillèrent en étroite collaboration pour réaliser leurs rêves, énergiquement soutenus par une administration super créative et un État militant. Après quinze ans d’incubation, ils surprirent la planète avec une nouvelle architecture, le métabolisme, qui proposait un changement radical du pays tout entier. Les journaux, magazines et la télévision ont alors fait de ces architectes de véritables héros: à la fois penseurs et acteurs, des hommes résolument modernes. Rien que par leur travail acharné, leur discipline et l’intégration de toutes les formes de créativité, leur pays, le Japon, est devenu un brillant exemple. Quand la crise du pétrole a marqué le déclin de l’Occident, les architectes japonais se sont déployés à travers le monde pour définir les contours d’une esthétique post-occidentale.»
— Rem Koolhaas / Hans Ulrich Obrist

Entre 2005 et 2011, l’architecte Rem Koolhaas et le conservateur Hans Ulrich Obrist ont interviewé les derniers membres du métabolisme, premier mouvement d’avant-garde non occidental, lancé à Tokyo en 1960, dans un Japon en plein essor après la guerre. Project Japan présente des centaines d’images entièrement inédites — plans directeurs de la Manchourie à Tokyo, clichés intimes des métabolistes, au travail comme au quotidien, maquettes d’architecture, extraits de magazines et incroyables visions urbaines de science-fiction — retraçant l’histoire du Japon du XXe siècle à travers son architecture.

De la table rase de la Mandchourie colonisée des années 1930 au Japon dévasté d’après-guerre, en passant par la fondation du métabolisme à la Conférence mondiale du design de 1960, jusqu’à l’ascension de Kisho Kurokawa, premier grand architecte célèbre, et l’apothéose du mouvement à l’Expo ’70 d’Osaka... le tout compose un documentaire très vivant sur les derniers moments d’une architecture qui relevait plus du public que du privé.
 
  • Histoire orale par Rem Koolhaas et Hans Ulrich Obrist
  • Interviews approfondies de Arata Isozaki, Toshiko Kato, Kiyonori Kikutake, Noboru Kawazoe, Fumihiko Maki, Kisho Kurokawa, Kenji Ekuan, Atsushi Shimokobe, et Takako et Noritaka Tange
  • Des centaines d’images et de maquettes d’architecture inédites, ainsi que des extraits de magazines
  • La maquette du livre a été conçue par la designer néerlandaise multirécompensée Irma Boom

Plus d’information
À propos des éditeurs et auteurs

Rem Koolhaas est l’un des fondateurs de l’Office for Metropolitan Architecture. Initialement journaliste et scénariste avant d’embrasser la carrière d’architecte, il a publié Delirious New York en 1978. Son ouvrage S,M,L,XL, réalisé en 1996, résume le travail de l’OMA et établit un rapport entre la société contemporaine et l’architecture. Parmi de nombreuses autres distinctions internationales, il a reçu le prix Pritzker en 2000 et le Praemium Imperiale en 2003. Il a dirigé la Biennale d’architecture de Venise en 2014, alors que paraissait pour la première fois Elements of Architecture.

Hans Ulrich Obrist est co-directeur des expositions et des programmes et directeur de projets internationaux de la Serpentine Gallery à Londres.

Koolhaas/Obrist.
Project Japan.
Metabolism Talks
Couverture souple, 6,7 x 9,2 in., 2,96 lb, 720 pages
Koolhaas/Obrist.
Project Japan.
Metabolism Talks
US$ 60
Registre pour les informations de disponibilité