Votre panier

Sous-total0 Article0
Consulter son panier d’achat

Dian Hanson’s: The History of Men’s Magazines. Vol. 4: 1960s Under the Counter

Relié8.4 x 10.9 in.4.63 lb460 pages70Edition: Allemand, Anglais, Français Disponibilité: En stock
Entre 1959 et 1969, des magazines au contenu plus explicite et spécialisé se vendent «sous le comptoir» aux USA et en Europe. Avec ce tome aux 1000 unes et pages intérieures, découvrez le roi californien du magazine Elmer Batters, le maître ès-bondage Irving Klaw, l’Anglais Harrison Marks, et comment la Scandinavie tua la censure.
Dian Hanson’s: The History of Men’s Magazines. Vol. 4: 1960s Under the Counter

Dian Hanson’s: The History of Men’s Magazines. Vol. 4: 1960s Under the Counter

70

Trop chaud pour être vu par tous

La censure à l’épreuve du papier glacé californien et du vice suédois

En 1958, Milton Luros quitte son travail de concepteur et illustrateur de polars pulp pour tenter sa chance à North Hollywood, en Californie. Un an plus tard, grâce au prêt d’une figure de la pègre, il fonde un empire éditorial qui révolutionne le magazine pour mâles dans les années 1960. Ses California Slicks reprennent la «vilaine fille» des titres burlesques pré-Playboy, avec grands cheveux, maquillage chargé, cigarettes et cocktails, mais dans des décors typiques des années 1950 sur la côte Ouest, avec des photos, un papier et une impression de meilleure qualité. Dépourvus d’alibi informatif, ils sont proscrits des kiosques mais se vendent mieux que Playboy dans les tabacs et les librairies spécialisées.

La même année, le Californien Elmer Batters invente la photo artistique de jambes, un fétichisme exploité, entre autres, dans Black Silk Stockings, Leg-O-Rama, Tip Top et Elmer’s Naked Jungle. À New York, Irving Klaw propose lui aussi des revues fétichistes aux mêmes librairies spécialisées et dans les années 1960 la concurrence s’enflamme, avec High Heels de Lenny Burtman, Satana, Striparama et Leg Show. Au même moment, les premiers frémissements du cinéma de sexploitation déclenchent la parution de magazines consacrés à ces films, parmi lesquels Blazing Films et Banned.

Le vent de liberté des années 1960 souffle aussi sur l’Angleterre, où George Harrison Marks lance les magazines Kamera et Solo, dont les modèles totalement nues dissimulent à peine leurs (infimes) parties interdites. C’est ainsi que naissent les titres réservés aux étagères du haut, c’est à dire à un public averti. Plus au nord, enfin, la Suède se forge une réputation durable de terre pécheresse en éditant les premiers magazines qui défient la censure européenne; un défi dont elle sortira victorieuse.

Le tome 4 de cette série présente plus de 650 photos de une et de pages intérieures révolutionnaires parues aux États-Unis, en Angleterre et en Suède, accompagnées de textes descriptifs.
À propos de l’éditrice

Dian Hanson a dirigé différents magazines masculins entre 1976 et 2001, dont Juggs, Outlaw Biker et Leg Show, avant de prendre la tête de la collection sexy de TASCHEN. Parmi ses ouvrages, citons la série consacrée aux «parties du corps», mais aussi The Art of Pin-up, Masterpieces of Fantasy Art et Ren Hang.

Dian Hanson’s: The History of Men’s Magazines. Vol. 4: 1960s Under the Counter
Relié21.3 x 27.7 cm2.10 kg460 pages

ISBN 978-3-8365-9237-6

Edition: Allemand, Anglais, Français

«Magazine masculin» est un évident euphémisme pour «magazine de sexe» et cette collection raconte son histoire, de ses origines en 1900 à 1979, des premières illustrations gauloises aux grands magasins pour adultes d’Amsterdam, au fil de six volumes, 2760 pages et près de 4000 couvertures et images intérieures en couleur. Dian Hanson a édité des magazines masculins de 1976 à 2001, notamment Puritan, JUGGS et Leg Show, avant de devenir l’éditrice des collections sexy chez TASCHEN.