Votre panier
0 Éléments
Sous-total0 US$

Votre panier est vide !


Vous ne possédez pas de compte ?
Connexion

Mot de passe oublié ?


L’art du pin-up

L’art du pin-up

Images d’une époque où l’érotisme avait encore une part d’innocence

Vêtues de maillots de bain ou d’uniformes d’hôtesses de l’air, les petites chéries de l’art du pin-up ont séduit l’Amérique d’après-guerre avec leur attitude culottée et insouciante. Sous l’étendard de ces pin-up illustrées se retrouvent des dessins, des peintures et des pastels représentant des corps et des visages féminins idéalisés pour le grand public, ainsi que des images plus illicites destinées à une clientèle masculine discrète. Produit entre 1920 et 1970 pour des calendriers, des couvertures et des pages centrales de magazines, l’art du pin-up en dit long sur la culture américaine pendant cette période – un environnement débordant d’un nouvel optimisme, une société de consommation en plein boom et un érotisme aux premières heures de sa modernité.

La plupart des peintures originales produites par des publicitaires et des éditeurs comme la Brown & Bigelow Company étaient détruites après impression, ce qui rend les œuvres survivantes plus précieuses encore. Aujourd’hui, les pin-up, tout comme leur cousin burlesque, jouissent d’une énorme popularité qui a ravivé l’intérêt du public pour les rares épreuves parvenues jusqu’à nous. Des œuvres originales de grands artistes comme Alberto Vargas, George Petty, Peter Driben et Gil Elvgren atteignent de fort jolis prix aux enchères et disparaissent souvent dans des collections privées. TASCHEN a rassemblé ce que ce phénomène vintage a produit de plus remarquable et publié des reproductions d’images de pin-up dans plusieurs livres. Pilotés par l’éditrice de la collection Sexy, Dian Hanson, les titres TASCHEN dédiés à l’art du pin-up comptent notamment des monographies plus modestes sur des artistes particuliers et des albums où figure une iconographie qui sera plus tard reprise dans le domaine du fétichisme.

Les modèles du pin-up immortalisent un fantasme de féminité hérité des années 1950. Dans une surenchère de bas nylon, de jarretières et de nuisettes, ces filles peu farouches arborant des franges à la Betty Paige prenaient les costumes et les poses des personnages alors en vogue: danseuses de music-hall, femmes de militaires et prototypes des lapins coquins de Playboy. Désormais l’objet d’interprétations contemporaines, la pin-up ont joué un rôle qui doit encore être reconnu à sa juste valeur dans l’histoire de l’art et de l’érotisme.

Livres

6 results | Top

T-Time

1 result | Top