Votre panier
0 Éléments
Sous-total0 US$

Votre panier est vide !


Vous ne possédez pas de compte ?
Connexion

Mot de passe oublié ?


Kishin Shinoyama

Kishin Shinoyama

Romance à Tokyo

Livres

3 results | Top

T-Time

3 results | Top

Kishin Shinoyama

Top

Le travail du photographe japonais Kishin Shinoyama consiste à explorer l’intimité et le corps humain et à immortaliser sa natale. Ses clichés sensuels représentent souvent le corps dans l’architecture urbaine ou, à l’inverse, les qualités sculpturales de la forme humaine nue. Shinoyama est né en 1940 à Tokyo, au Japon. Il a étudié la photographie à la Nippon University et reçu le prix de l’Advertising Photographer’s Association. D’abord employé par l’agence de publicité Light Publicity, il est devenu photographe indépendant en 1968.

Kishin Shinoyama photographie depuis longtemps le paysage urbain de Tokyo, en perpétuelle évolution: sa classe politique, sa culture, sa société. Ses clichés en «shino-rama» des années 1980 témoignent du développement commercial phénoménal qui explose à cette époque, avec le style de vie excessivement consumériste qui va avec, en utilisant plusieurs appareils pour produire de vastes panoramas. Les premiers nus de Shinoyama, réalisés dans les années 1960 et 1970, souvent en noir et blanc, exposent les corps comme des objets expressifs posés dans un environnement naturel; des sculptures vivantes en chair et en os. Plus récemment, la série de portraits qu’il intitule «Gekisha» montre de jeunes modèles amateur, le plus souvent nues, parmi les néons et le béton de la ville. Une séquence réalisée il y a peu dans un cimetière a déclenché une controverse totalement assumée par l’artiste. Shinoyama a également immortalisé les suites immédiates du séisme et du tsunami qui ont frappé la côté est du Japon en mars 2011, venant ajouter une autre strate à sa vision de son pays.

Parallèlement à ses paysages divers du Japon, Shinoyama est aussi réputé pour ses portraits de célébrités comme John Lennon et Yoko Ono, Rie Miyazawa et d’autres personnalités. En 1980, Yoko Ono demanda à Shinoyama de photographier ses œuvres pour son album collaboratif avec John Lennon Double Fantasy. TASCHEN Books a compilé ce corpus artistique – y compris des images inédites – dans un livre de photo qui célèbre à la fois le lien créatif qui unissait le couple et le talent de Shinoyama pour saisir l’érotique et l’intime.