Votre panier
0 Éléments
Sous-total0 US$

Votre panier est vide !


Vous ne possédez pas de compte ?
Connexion

Mot de passe oublié ?


Elmer Batters

Elmer Batters

Des jambes à n’en plus finir

Livres

2 results | Top

T-Time

4 results | Top

Elmer Batters

Top

Le photographe fétichiste Elmer Batters (1919-1997) fut parmi les premiers à se concentrer sur les pieds, jambes et bas des femmes, conférant une prééminence aux extrémités inférieures dans l’imagerie érotique et pornographique. Pendant la seconde Guerre mondiale, Batters servit à bord d’un sous-marin et prit conscience que ses goûts sexuels différaient de ceux de ses camarades. Une fois démobilisé, il épousa son premier modèle ès jambes, s’installa à Rancho Palas Verdes et consacra sa carrière à photographier des femmes en insistant sur leurs jambes et leurs pieds. Il créa dix-huit magazines parmi lesquels Elmer’s Naked Jungle et The Sneaker World of Elmer Batters, et TASCHEN lui consacre plusieurs livres.

Les photos vintage de Batters incorporent des éléments du burlesque et du BDSM dans des décors et des intérieurs typiques des années 1970, 1980, puis 1990, pour composer une imagerie imprégnée d’une coupable nostalgie. Batters commence par publier lui-même ses clichés, mais à partir des années 1960 il domine son sujet et devient le photographe vedette de magazines comme Leg-O-Rama, Nylon Doubletake et Black Silk Stockings, pour n’en citer que quelques uns. Certaines des photos les plus recherchées de Batters immortalisent son modèle préféré entre toutes, Caruschka, célèbre pour sa voûte plantaire fine et cambrée et ses mollets galbés. Les fétichistes du pied connaissent ces clichés sous le nom de «Séances Caruschka».

Vers la fin de sa vie, Batters fut redécouvert par Benedikt Taschen, qui publia plusieurs livres sur son travail, dont From the Tip of the Toes to the Top of the Hose et Legs That Dance to Elmer's Tune. Taschen a découvert l’œuvre de Batters dans le magazine Leg Show, où l’éditrice de la collection Sexy Dian Hanson a présenté ses clichés à une nouvelle génération de fétichistes dans les années 1980 et 1990. Que vous partagiez ou pas l’obsession d’Elmer, il est indéniable qu’il contribua à populariser le fétichisme du pied et à diversifier le lexique de la pornographie mainstream.