Votre panier
0 Éléments
Sous-total0 US$

Votre panier est vide !


Vous ne possédez pas de compte ?
Connexion

Mot de passe oublié ?


Bjarke Ingels

Bjarke Ingels

L’architecte scandinave du spectaculaire durable

Livres

4 results | Top

T-Time

1 result | Top

Bjarke Ingels

Top

Les créations de Bjarke Ingels sont Baroques, Intrépides, Grandioses, et mêlent fonction et vision novatrice pour produire, selon ses propres termes, «une architecture utopique pragmatique». Le golden boy de l’architecture danoise, qui a monté sa propre entreprise, BIG (pour Bjarke Ingels Group), en 2005, est surtout connu pour ses projets de logements urbains. Basé à Copenhague, il y a aussi érigé la plupart de ses créations: la 8 House, constituée de trois types différents d’immeubles résidentiels formant un 8 autour duquel les riverains peuvent faire du vélo; Superkilen, un jardin public conçu en partenariat avec le collectif d’artistes Superflex, et une série de piscines en plein air, dont les Bains du port d’Islands Brygge, se trouvent tous dans la capitale danoise.

TASCHEN a collaboré avec les architectes de BIG pour produire la bande dessinée sur l’architecture Yes is More, une monographie et manifeste rassemblant les grands concepts que BIG applique pour concevoir une architecture nouvelle, sous la forme simple mais complexe d’un roman graphique. La dernière association en date entre TASCHEN et BIG a produit le livre Hot to Cold, qui détaille plusieurs études de cas sur l’adaptation architecturale dans des environnements extrêmes. L’ouvrage accompagne une exposition présentée au National Building Museum de Washington et traite de la façon dont le changement climatique exige une évolution de l’architecture.

Le travail d’Ingels crée des synergies entre durabilité, besoins de la communauté et design spectaculaire – des objectifs en apparence inconciliables. Il a imaginé la formule «durabilité hédoniste» pour essayer d’exprimer son espoir – sa certitude, même – qu’il est possible de vivre dans un monde architectural utopique à la fois beau et responsable. Alors que les architectes ont souvent tendance à céder à un formalisme excessif, Ingels privilégie la vie humaine et souligne la précarité de notre relation au monde naturel. L’incinérateur d’Amager Bakke, par exemple, est un centre de valorisation énergétique des déchets dont on pourra dévaler le toit à ski. L’idée peut sembler excentrique, mais l’architecture de Bjarke Ingels encourage toujours la connaissance et la conversation sur les plus grands enjeux auxquels nous faisons face.