Facebook Pixel
Votre panier
0 Éléments
Sous-total0 US$

Votre panier est vide !


Close
Vous ne possédez pas de compte ?
Main SR only Anker

Jour et nuit

De l’aube au crépuscule, Stephen Wilkes immortalise des lieux emblématiques du monde entier

Naturels ou artificiels, en béton, pierres ou acier, certains lieux dans le monde s’imposent autant en eux-mêmes qu’à travers leur image. Le Palio de Sienne, le festival Kumbh Mela en Inde, le Grand Canyon, le campanile de Saint-Marc à Venise ou les champs de tulipes à Amsterdam sont des sites reconnus, mais aussi des images fixes, ancrées dans la conscience collective et figées dans le temps et l’espace, tels des marqueurs de notre identité.

Le photographe Stephen Wilkes a entrepris de réinventer ces monuments iconiques. Grandioses et extraordinairement détaillées, ses photographies immortalisent certes un lieu, mais surtout une journée dans ce lieu. La méthode de Wilkes est intense: actif avant l’aube, il prend jusqu’à 2.000 clichés à partir d’un unique point de vue, puis les reprend méticuleusement et sélectionne les meilleurs saisis durant le jour et la nuit. En fonction du moment de la prise de vue, ces instantanés sont ensuite fusionnés en une seule photographie qui visualise notre voyage conscient dans le temps.

Avec ses lumières et ombres changeantes qui évoluent au sein d’une même scène, le résultat final offre des panoramas épiques de la vie terrestre en mouvement. Bourdonnement du trafic, allées et venues de la foule, ballet des nuages et des lumières de la ville, au milieu de tout ce flux émergent des vignettes intrigantes de nos vies et de nos sociétés: des groupes de touristes au Sacré-Cœur posant pour des selfies, le dos tourné au monument, un homme arrêté par la police sur la jetée de Santa Monica, une femme sortant de chez elle à Coney Island pour une balade matinale au bord de la mer. Amalgamant des milliers d’instantanés successifs, Wilkes nous donne à voir des milliers d’histoires réunies en une seule image. Ces photos deviennent des portraits de nos monuments anciens et aimés, mais révèlent aussi des comportements de groupe, des incidents étranges et l’humble routine du quotidien. Ils deviennent alors un héritage partagé par tous, telles des images figées immuables, mais aussi des bastions inébranlables de l’humanité en vie et en pleine évolution.

Toutes les images © Stephen Wilkes