Votre panier
0 Éléments
Sous-total0 US$

Votre panier est vide !


Vous ne possédez pas de compte ?
Connexion

Mot de passe oublié ?


Murals of Tibet à l’Explorers Club de New York

Entretien entre Thomas Laird et Richard Gere sur le projet monumental de TASCHEN

Richard Gere et Thomas Laird présentent Murals of Tibet à l’Explorers Club de New York.
Richard Gere et Thomas Laird présentent Murals of Tibet à l’Explorers Club de New York.
Marlene Taschen annonce les participants à la table ronde: le rédacteur en chef du Financial Times américain, Gillian Tett, Thomas Laird et Richard Gere.
Marlene Taschen annonce les participants à la table ronde: le rédacteur en chef du Financial Times américain, Gillian Tett, Thomas Laird et Richard Gere.
En ce jeudi 26 avril, TASCHEN était ravi d’accueillir une centaine d’invités venus assister à un entretien entre l’acteur et militant Richard Gere et Thomas Laird, auteur des photographies de Murals of Tibet, à l’Explorers Club.

Au cours de la soirée dans cette institution de New York, le public s’est passionné pour une discussion autour de l’amour des deux orateurs pour le Tibet et son people et sur leur expériences respectives de la théorie et de la pratique du bouddhisme. Dans un échange conduit par Gillian Tett, rédacteur en chef du Financial Times américain, Richard Gere et Thomas Laird ont évoqué leurs relations avec Sa Sainteté le Dalaï-Lama et leurs autres maîtres. Ils ont insisté sur l’importance de Murals of Tibet comme œuvre unique rendant hommage à la culture tibétaine et à son héritage. Gere a exprimé son admiration pour les efforts inlassables de Thomas Laird pour rendre ses fresques du Tibet accessibles à un public mondial et il a souligné la portée de l’ouvrage pour les adeptes comme les spécialistes du bouddhisme.

Orateurs et invités ont félicité Thomas Laird et TASCHEN pour ce projet monumental, reconnaissant que le livre n’est pas seulement un hommage à l’art magistral qui y est montré, mais est aussi un outil pour les recherches futures et un document précieux sur l’art tibétain qui doit être préservé pour les prochaines générations.