Votre panier
0 Éléments
Sous-total0 US$

Votre panier est vide !


Vous ne possédez pas de compte ?
Connexion

Mot de passe oublié ?


La route à remonter le temps

À quoi ressemble la piste historique du Kisokaido aujourd’hui?

La magistrale série d’estampes de Hiroshige et Eisen, Les 69 Stations du Kisokaido, dépeint l’une des cinq artères principales du Japon à l’ère Edo. Le Kisokaido (木曾街道), également appelé Nakasendō (中山道 ou «Route à travers les montagnes centrales»), d’une longueur de plus de 500 km, relie Edo, l’actuelle Tokyo, à Kyoto. À ses grandes heures, cette route majeure du Japon féodal fourmillait de voyageurs, moines ou marchands, et de samouraïs, la classe dirigeante, et regorgeait d’auberges, d’échoppes et de bordels.

Aujourd’hui, arpenter le Kisokaido est une expérience plus tranquille. Si son parcours a connu bien des changements depuis l’achèvement de la série d’estampes en 1838, de nombreuses portions du Kisokaido demeurent ouvertes aux marcheurs, révélant une magnifique perspective sur la campagne pittoresque comme sur l’histoire japonaise. Le tour-opérateur Oku Japan, qui organise des randonnées en autonomie sur certains tronçons, partage ses impressions sur ce chemin historique.

© Toutes les photos: Oku Japan