Facebook Pixel
Votre panier
0 Éléments
Sous-total0 US$

Votre panier est vide !


Close
Vous ne possédez pas de compte ?
Dans l’œil de Lindbergh - Une histoire unique de la mode, racontée par celui qui lança les grands top models

Dans l’œil de Lindbergh

Une histoire unique de la mode, racontée par celui qui lança les grands top models

Main SR only Anker
XL

Peter Lindbergh. A Different Vision on Fashion Photography

US$ 70
Édition multilingue:
Allemand, Anglais, Français
Disponibilité: En stock
  • «La force de Lindbergh, c’est sa profondeur. Des noirs et blancs hypnotiques, un romantisme sombre et une intemporalité magistrale. Sans parler de l’âme de ses personnages, lui qui met en scène des beautés à peine fardées, surtout pas lissées, volontiers sévères ou ridées. Refusant la perfection… Un livre rétrospective en 400 photos qui promet de faire référence.»

    — Victoire (Le Soir), Bruxelles
  • “This book, containing more than 400 images from four decades, is a moody, monochrome fashion delight.”

    — Metro, London
  • «Des images monochromes, dont le caractère brut et le pouvoir de séduction frappent au premier regard, émanent une vision romantique et narrative qui a révolutionné le monde de l’art et de la mode.»

    — tetu.com
  • «Des clichés admirables au réalisme poignant qui célèbrent la beauté des femmes.»

    — Numéro, Paris
  • «Sa manière de représenter les mannequins au naturel et de capter leur personnalité a bousculé en son temps les codes en vigueur, mais surtout continue à transporter dans ce qui peut émouvoir dans la beauté d’une femme, d’un geste ou d’un regard.»

    — L’œil, Paris
  • «Ce bel ouvrage est un hommage bien construit de l’œuvre et l’œil novateurs du photographe allemand Peter Lindbergh qui a signé couvertures et séries mode culte depuis le début des années 90 jusqu’à aujourd’hui. Incontournable.»

    — vogue.fr
  • «Au fil des quelque 500 pages du livre transparaît constamment l’affection que Lindbergh a toujours eue pour ses sujets. Ses photos, presque toutes en noir et blanc, ont toujours privilégié la personnalité sur le vernis des apparences, et il se souciait avant tout de la façon dont ses modèles et actrices voulaient être représentées.»

    — The New York Times