Facebook Pixel
Main SR only Anker

Bob Willoughby. Audrey Hepburn. Photographies 1953–1966

Relié, 9,4 x 11,8 in., 4,88 lb, 280 pages
Nouvelle édition, seulement US$ 40
Édition originale US$ 70
Save US$ 30
Édition multilingue:
allemand, anglais, français
Disponibilité: En stock
Composé d’exceptionnelles photos souvenir d’une des beautés du studio Touchstone au XXème siècle, le tendre portfolio Hepburn de Bob Willoughby est désormais disponible dans un nouveau format à prix plus doux. Admirateur passionné et ami proche de la jeune star, Willoughby a immortalisé l’élégance d’Hepburn à l’écran comme à la ville, de ses débuts dans Vacances romaines, qui lui valent un oscar, aux sommets vertigineux de la renommée internationale.

Notre Fair Lady

Les mille facettes de la beauté d’Hepburn, à l’écran comme à la ville
Au cours de sa carrière distinguée de photographe du tout Hollywood, Bob Willoughby a pris des clichés légendaires de Marilyn Monroe, Elizabeth Taylor et Jane Fonda, mais son modèle préféré ne fait pas l’ombre d’un doute: Audrey Kathleen Ruston, puis Edda van Heemstra Hepburn-Ruston, plus connue sous le nom d’Audrey Hepburn. Willoughby a été appelé un matin pour prendre la nouvelle starlette en photo, peu après l’arrivée de celle-ci à Hollywood en 1953, mission banale pour un portraitiste que beaucoup considèrent comme celui qui a perfectionné le reportage photo de plateau. Mais quand il a rencontré la beauté née en Belgique, Willoughby est tombé sous le charme. «Elle m’a pris la main comme… eh bien, une princesse, et m’a ébloui avec ce sourire que Dieu a créé pour faire fondre le cœur des hommes», se rappelle-t-il.

La carrière d’Hepburn s’est emballée après ses débuts dans Vacances romaines, pour lequel elle a reçu un oscar, et Willoughby est devenu un ami proche de la star, photographiant sa vie professionnelle et privée. Ses clichés historiques, tendres et perfectionnistes, explorent les diverses facettes de la beauté et de l’élégance d’Hepburn, du début au sommet de sa carrière dans My Fair Lady en 1963. Les études de Willoughby qui la montrent sur le plateau, se préparant pour une scène, interagissant avec les acteurs et réalisateurs avant de retourner à sa vie privée, illustrent une des plus grandes histoires d’amour platonique de la photographie et offrent des photos souvenir exceptionnelles d’une des beautés iconiques du studio Touchstone au XXe siècle.
À propos du photographe

Bob Willoughby (1927-2009) prit sa première photo à l’âge de douze ans. En 1954, il exposa ses portraits de musiciens de jazz et de danseurs, et se vit proposer un contrat avec l’agence Globe Photos, avant de travailler pour Harper's Bazaar. Il immortalisa Judy Garland sur le tournage de Une Étoile est née, et devint le premier photographe de plateau — engagé par les studios de cinéma pour prendre des « instantanés » à but promotionnel pendant et en marge des tournages. Auteur de nombreux livres sur la photo, il a passé les dernières années de sa vie à Vence, en France, où il est décédé le 18 décembre 2009.

Bob Willoughby. Audrey Hepburn. Photographies 1953–1966
Relié, 9,4 x 11,8 in., 4,88 lb, 280 pages
ISBN 978-3-8365-5449-7
Édition multilingue: allemand, anglais, français
Bob Willoughby. Audrey Hepburn. Photographies 1953–1966
Bob Willoughby.
Audrey Hepburn.
Photographs 1953–1966
Nouvelle édition, seulement US$ 40
Édition originale US$ 70
Save US$ 30
Bob Willoughby. Audrey Hepburn. Photographies 1953–1966