Facebook Pixel
Main SR only Anker

Films des années 60

Relié, 5,5 x 7,7 in., 2,82 lb, 752 pages
US$ 20
Veuillez saisir votre adresse e-mail ci-dessous pour être informé de la disponibilité de ce titre:
Dans le plus pur style pop art, les films des années 1960 ont brouillé les lignes entre art, consommation de masse et culture populaire, pour offrir une décennie cinématographique animée. De Barbarella au Lauréat, de James Bond à Jean-Luc Godard, cet ouvrage rassemble les films incontournables de cette époque mutante, façonnée par l’innovation artistique, les westerns spaghetti, les sagas de science-fiction et des progrès notables dans la représentation des personnages féminins.

Le cinéma qui swingue

Les plus beaux films d’une décennie de changements: les années 1960
En équilibre précaire entre des années 1950 guindées et des années 1970 en roue libre, les années 1960 ont représenté une décennie de transition pour l’industrie du cinéma. Alors que fusionnent l’art, la consommation de masse et la culture pop, le cinéma est emporté dans une spirale d’énergie psychédélique. Ce guide pratique rassemble les meilleurs films de cette époque et raconte la fabrication et la réalisation de tours de force cinématographiques comme Le Guépard, Les Oiseaux, Belle de Jour, Pour une poignée de dollars ou Docteur Jivago.

Le public est de plus en plus captivé par le petit écran et, après l’abolition du Code de «bonne conduite» auquel étaient jusqu’alors soumis les studios, les réalisateurs se saisissent de leur liberté nouvelle pour explorer les possibilités du cinéma en tant que forme artistique. Comme souvent, ce sont les Européens qui ouvrent la voie, en France avec la Nouvelle Vague de Godard et Truffaut, en Italie avec des films aussi novateurs que le 8 1/2 de Fellini et L’Éclipse d’Antonioni.

Au milieu des années 1960, les États-Unis commencent à leur tour à débrider leur créativité, en particulier dans les films de jeunes réalisateurs underground comme Russ Meyer, John Frankenheimer ou Sam Peckinpah. Dans un autre registre, Mary Poppins et La Mélodie du bonheur viennent clore la glorieuse époque des comédies musicales en grande pompe, tandis qu’un autre genre, le western spaghetti, occupe le devant de la scène. Bond — James Bond — apparaît sur le grand écran et Kubrick redéfinit le film de science-fiction avec 2001 : L’Odyssée de l’espace.

Même si le terme « féministe » n’a pas été employé à ce moment-là, les années 1960 ont aussi connu des avancées majeures dans la caractérisation des personnages féminins. De Jane Fonda dans Barbarella à la Holly Golightly de Diamants sur canapé, en passant par la Bonnie Parker de Bonnie et Clyde, c’est au cours de cette décennie que les femmes ont abandonné le statut de potiches pour embrasser des rôles complexes et des personnages forts au cinéma.
À propos de l’éditeur

Jürgen Müller, études d'histoire de l'art à Bochum, Paris, Pise et Amsterdam. Critique d'art et commissaire de nombreuses expositions, professeur invité dans diverses universités. A publié des livres et de nombreux essais sur l'histoire de l'art et du cinéma. Enseigne actuellement l'histoire de l'art à l'université de Dresde, ville où il réside.

Films des années 60
Relié, 5,5 x 7,7 in., 2,82 lb, 752 pages
Bibliotheca Universalis: la compilation culturelle indispensable qui rend hommage à l’éclectisme de l’univers TASCHEN !