Facebook Pixel
Votre panier
0 Éléments
Sous-total0 US$

Votre panier est vide !


Close
Vous ne possédez pas de compte ?
Notre Drôle de frimousse - La princesse de Tiffany en petite robe noire

Notre Drôle de frimousse

La princesse de Tiffany en petite robe noire

Main SR only Anker

Bob Willoughby. Audrey Hepburn, Photographs 1953–1966

Édition de 1.000 exemplaires
US$ 1.250
Cette édition est épuisée. Des exemplaires peuvent cependant être mis à disposition. Si vous souhaitez figurer sur la liste d’attente, veuillez vous inscrire ici.
  • "Audrey Hepburn's timeless style continues to inspire [in] Bob Willoughby: Audrey."

    — Instyle.com
  • "Audrey Hepburn, la modernité d'une irrésistible... un livre craquant, édité en série limitée, et peuplé d'images aussi légères qu'un nuage de blush par jour de grand vent ..."

    — Le Temps, Lausanne
  • "Tous ses portraits, réunis pour la première fois dans une magnifique édition numérotée resplendissent de cette grâce éblouissante. La drôle de frimousse y est chaque fois élégante et tendre, glamour et facétieuse."

    — Elle, Paris
  • "The lensman’s mastery of the photographic film still is in full evidence, documenting Hepburn as she worked on some of her most celebrated films..."

    — The Globe and Mail, Toronto
  • "Bob Willoughby: Audrey Hepburn, capture[s] the star in such a personal way as to illustrate how much more iconic she could be when just being herself. Willoughby’s book is a gift to those rabid Audrey lovers."

    — The Hollywood Reporter, Los Angeles
  • «Un livre sublime...Un hommage tout en images d’un homme subjugué, tombé sous le charme d’une femme exceptionnelle que «Dieu avait créé pour faire fondre le cœur des mortels».

    — Elle, Paris
  • "Brillante sous toutes les facettes…Un voyage en images long de treize ans, dans l’intimité d’une icône comme il n’en existe plus."

    — Femme majuscule, Paris
  • "Audrey Hepburn en pleine lumière. Sourire radieux et poids plume... La surprise opère encore et encore, au fil de ces photographies documentaires, malicieuses, intimistes, fraîches comme la jeunesse et désormais historiques de celle qui fut si naturellement My Fair Lady (1929-1993)."

    — Le Figaro, Paris