Votre panier
0 Éléments
Sous-total0 US$

Votre panier est vide !


Vous ne possédez pas de compte ?
Connexion

Mot de passe oublié ?


L'art et l'architecture de la Rome antique sortent de l'ombre

Art romain

US$ 9.99
Not available
Pendant longtemps, l’art de la Grèce a quelque peu éclipsé celui de la Rome antique. Ce n’est qu’autour de 1900 que se manifeste un regain d’intérêt pour l’architecture et l’art romains. Les fondements de l’imagerie de Rome ont été établis au début de l’Empire, sous l’empereur Auguste. La cour et la famille impériales représentaient des exemples à suivre en matière de style, de goût et de mode artistique - ils lançaient pour ainsi dire les nouvelles tendances que la société de l’époque se voyait obligée de suivre. C’est à la cour que naissaient les "nouveautés", composées à partir des caractéristiques d’originaux grecs, qui n’étaient parfois que de simples copies ou imitations, mais parfois également de nouvelles créations, qui jouaient un rôle et servaient un propos tout à fait différents. Le portrait de l’empereur et les bas-reliefs soi-disant officiels qui exagéraient et embellissaient les événements réels en y mêlant les dieux, par exemple, eurent une influence particulière dans la formation de cette imagerie. En exploitant des techniques stylistiques classiques, l’art romain réussit à satisfaire les désirs et les idées de commanditaires pendant plus de deux siècles.

Les œuvres présentées comprennent: l’Auguste de Prima Porta; la Gemma Augustea; le gobelet de Lycurgue; le relief funéraire du couple romain Publius Aiedius et Publia Aiedia; Constantin Ier portant un casque orné du christogramme; le portrait d’un homme, le dénommé Brutus; la statue équestre de Marc-Aurèle; le portrait colossal de l’empereur Constantin Ier; une statue de groupe des empereurs Dioclétien, Maximien, Galère et Constantin Ier , le"groupe des Tétrarques"; allégories de la Macédoine et de la Perse.