De la musique pour les yeux

L’homme à l’origine de l’âge d’or du graphisme de la pochette de disque

Nos 1-100: Limité à 100 exemplaires numérotés et signés par l’artiste. Chaque exemplaire de cette édition d’art est accompagné de l’œuvre originale signée L’oiseau de feu.
ce steinweiss print frame
(Cadre non inclus)

L’oiseau de feu, sérigraphie de 33 x 33 cm, d’un tirage limité à 100 exemplaires signés par Alex Steinweiss, 1957/2009. Créée à l’origine comme illustration de couverture pour la sortie en 1957, chez Decca Records, du ballet L’oiseau de feu d’Igor Stravinsky, cette œuvre majeure a été restaurée pour devenir une sérigraphie en sept couleurs. (Cadre non inclus)

"J’aime tellement la musique et j’avais tellement d’ambition que j’étais prêt à en faire beaucoup plus que ce pour quoi on pouvait bien me payer. Je voulais que les gens entendent la musique en voyant l’œuvre d’art." —Alex Steinweiss

Alex Steinweiss a inventé la pochette de disque telle que nous la connaissons aujourd’hui, créant une nouvelle forme d’art graphique. En 1940, récemment engagé, ce jeune directeur artistique de Columbia Records lance une idée: et si on habillait la bête pochette marron habituelle d’une illustration accrocheuse? La compagnie décide de prendre le risque, et, en quelques mois, augmente ses ventes de disques de 800%. Les pochettes de Steinweiss pour Columbia, mêlant une typographie audacieuse à des illustrations élégantes et modernes, ont remporté un succès considérable dans l’industrie du disque et révolutionné la manière dont les disques étaient vendus.

En trente ans, Steinweiss a réalisé des milliers d’œuvres originales pour des pochettes de disques classiques, jazz ou de variétés pour Columbia, Decca, London et Everest, ainsi que des logos, des étiquettes, des supports publicitaires, et même sa propre police de caractère, la "Steinweiss Scrawl". C’est lui qui a lancé l’âge d’or du graphisme de pochette d’album, influençant par la suite des générations de graphistes. Moins bien connus, mais également représentés dans cet ouvrage, ses affiches pour l’U.S. Navy, ses emballages et étiquettes pour des groupes de spiritueux, ses séquences de titres de films, ainsi que sa propre production artistique. Comprend des essais écrits par le directeur artistique/ designer Kevin Reagan, récompensé trois fois par les Grammy Awards et l’historien du design graphique Steven Heller, des souvenirs personnels de Steinweiss revenant sur sa carrière épique et de très nombreux éléments des archives Steinweiss, dont la plupart n’avait encore jamais été publiés.

Également disponible: édition de collection à 1500 exemplaires numérotés, signés par l’artiste (nos 101 à 1.600).

À propos de l'artiste:
Né à Brooklyn en 1917, Alex Steinweiss entra au lycée Abraham Lincoln au plus fort de la Grande dépression. Il se retrouva là sous l’aile protectrice du directeur du département d’art, Leon Friend, qui eut également comme élèves Seymour Chwast, Gene Federico et William Taubin. Après être sorti diplômé de la Parsons School of Art and Design, Steinweiss fut, pendant trois ans, l’assistant du graphiste autrichien Joseph Binder. En 1939, il devint le premier directeur artistique de Columbia Records et inventa la pochette d’album. Pendant la seconde guerre mondiale, Steinweiss s’engagea dans la Marine, y dessinant des affiches le jour et continuant à travailler pour Columbia la nuit. Après la guerre, il trouva de nouveaux clients non seulement dans l’industrie du disque (London, Decca, RCA, Everest), mais aussi parmi des distilleries, des studios de cinéma, des revues ou des laboratoires médicaux. Son œuvre a été exposée dans tous les Etats-Unis, et, parmi de nombreuses récompenses, il s’est vu attribuer la médaille de l’American Institute of Graphic Arts (AIGA) ainsi que le prix du Art Directors Hall of Fame pour l’ensemble de son œuvre.

À propos des auteurs:
Steven Heller est coprésident de la filière «School of Visual Arts MFA Designer as Author». Directeur artistique du New York Times pendant 33 ans, rédacteur de la colonne «Visuals» de la New York Times Book Review, il est en outre l’auteur de 120 livres sur le graphisme, l’illustration et la caricature politique.

Kevin Reagan, trois fois lauréat d’un Grammy Award comme graphiste/directeur artistique, a été également récompensé entre autres par l’American Institute of Graphic Arts (AIGA), le National Academy of Recording Arts & Sciences (NARAS) le Type Director’s Club, Print, et Communication Arts. Ancien directeur artistique de Geffen, MCA, et de Maverick Records, il a conçu les pochettes de centaines d’artistes dont Madonna, Beck, The Dixie Chicks, et Sonic Youth. Il vit à Los Angeles où il dirige son atelier de graphisme.
Alex Steinweiss. The Inventor of the Modern Album Cover, Art Ed. (Collector's Edition)

Alex Steinweiss. The Inventor of the Modern Album Cover, Art Ed.

Alex Steinweiss, ,
Hardcover in slipcase with print in portfolio, 15.6 x 13.0 in., 422 pages
$ 1,800
Edition multilingue: Allemand, Anglais, Français
Disponibilité: En stock
  • Critiques
“Columbia Masterworks was the name of the label that Steinweiss designed for numerous covers. And such is this book, a masterwork.”
— Jazzpodium, Berlin, Allemagne
  • Voir aussi
Alex Steinweiss. The Inventor of the Modern Album Cover (Collector's Edition)
Alex Steinweiss. The Inventor of the Modern Album Cover
Relié sous coffret, 15.6 x 13.0 in., 422 pages
$ 1,000