Instantanés de voyages

L’œuvre de Tillmans s’ouvre au monde

Pendant plus de vingt ans, Wolfgang Tillmans a exploré le domaine de l’imagerie photographique bien plus en profondeur que n’importe quel autre artiste de sa génération. De clichés de ses amis à des images abstraites réalisées dans une chambre noire sans appareil photo ou des œuvres élaborées avec une photocopieuse, il a poussé la photographie au-delà de ses limites à bien des égards. Pour ce recueil de photos, le quatrième ouvrage paru chez TASCHEN qui lui soit consacré, Tillmans s’est détourné de l’exploration introspective du medium photographique qui l’a occupé pendant plusieurs années pour braquer son objectif sur le monde, de Londres ou Nottingham à la Terre de Feu, en passant par la Tasmanie, l’Arabie Saoudite et la Papouasie Nouvelle-Guinée. Voilà comment il décrit cette nouvelle phase: «C’est simplement une façon d’essayer de voir ce que l’appareil photo peut faire pour moi, ce que je peux faire pour lui.» Le résultat: une puissante vision singulière de la vie dans diverses parties du monde aujourd’hui, perçu sous plusieurs angles. Tillmans explique: «Je voyage sans but réel, sans chercher de résultats prédéterminés, en espérant trouver de la matière qui, d’une manière ou d’une autre, évoque l’époque dans laquelle je vis.»

Ce livre présente un dialogue fascinant entre l’artiste et Beatrix Ruf, directrice de la Kunsthalle de Zurich.
À propos du photographe:
Wolfgang Tillmans est né en 1968 à Remscheid, en Allemagne et a fait ses études au Bournemouth & Poole College of Art and Design. On le considère souvent comme l’un des artistes les plus importants de sa génération. Si son œuvre semble s’attacher à capturer l’immédiateté du moment et le caractère du sujet, elle s’intéresse également à la dynamique de la représentation photographique. Il a d’emblée ignoré la séparation traditionnelle entre l’art exposé dans les galeries et les images et idées véhiculées grâce à d’autres forrmes de supports, accordant autant d’importance à l’un comme aux autres. Ses coûteuses installations du sol au plafond présentent des images de sous-cultures et de mouvements politiques aussi bien que des portraits, des paysages, des natures mortes ou de l’imagerie abstraite, dont la taille varie entre la carte postale et le mur entier. Son œuvre a été exposée au Musée d’Art Moderne de New York en 1996 et la Tate Britain de Londres lui a consacré une grande rétrospective en 2003. Il a reçu le Turner Prize en 2000.
Wolfgang Tillmans. Neue Welt

Wolfgang Tillmans. Neue Welt

Couverture souple, 8.9 x 11.8 in., 216 pages
$ 39.99
Edition multilingue: Allemand, Anglais, Français
Disponibilité: En stock
  • Critiques
“His book is also full of unexpected images and juxtapositions, as well as an illuminating conversation about the present and the future with curator Beatrix Ruf – covering everything from the way LEDs are changing how our environments are lit, to the way the Extremely Large Telescope will bring about a Galilean moment of astronomical enlightenment.”
— i-D Magazine, London, Royaume-Uni
  • Voir aussi
Wolfgang Tillmans. Neue Welt. Art Edition (Collector's Edition)
Wolfgang Tillmans. Neue Welt. Art Edition
Portfolio 24 planches dépliantes, 13.8 x 18.1 in., 96 pages
$ 700

La vie selon Wolfgang. Édition portfolio limitée à 500 exemplaires, numérotés et signés
Wolfgang Tillmans (TASCHEN 25 Collection)
Wolfgang Tillmans
Relié, 3 vol. sous coffret, 7.3 x 9.6 in., 556 pages
$ 39.99

Un paradis au "réalisme sale". Tillmans puissance trois