This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

Votre panier
0 Éléments
Sous-total0 $

Votre panier est vide !


Vous ne possédez pas de compte ?
Connexion

Mot de passe oublié ?


De la musique pour les yeux - L’homme à l’origine de l’âge d’or du graphisme de la pochette de disque

De la musique pour les yeux

L’homme à l’origine de l’âge d’or du graphisme de la pochette de disque

Alex Steinweiss. The Inventor of the Modern Album Cover

$ 1,000
Édition multilingue:
Allemand, Anglais, Français
Disponibilité: En stock
No. 101 à 1600, Édition de collection: limitée à 1500 exemplaires numérotés, signés par l’artiste. Également disponible en Édition d’art (No. 1 à 100) accompagnée d’un tirage sérigraphique.

«J’aime tellement la musique et j’avais tellement d’ambition que j’étais prêt à en faire beaucoup plus que ce pour quoi on pouvait bien me payer. Je voulais que les gens entendent la musique en voyant l’œuvre d’art.»—Alex Steinweiss

Alex Steinweiss a inventé la pochette de disque telle que nous la connaissons aujourd’hui, créant une nouvelle forme d’art graphique. En 1940, récemment engagé, ce jeune directeur artistique de Columbia Record’s lance une idée: et si on habillait la bête pochette marron habituelle d’une illustration accrocheuse? La compagnie décide de prendre le risque, et, en quelques mois, augmente ses ventes de disques de 800%. Les pochettes de Steinweiss pour Columbia, mêlant une typographie audacieuse à des illustrations élégantes et modernes, ont remporté un succès considérable dans l’industrie du disque et révolutionné la manière dont les disques étaient vendus.

En trente ans, Steinweiss a réalisé des milliers d’œuvres originales pour des pochettes de disques classiques, jazz ou de variétés pour Columbia, Decca, London et Everest, ainsi que des logos, des étiquettes, des supports publicitaires, et même sa propre police de caractère, la «Steinweiss Scrawl». C’est lui qui a lancé l’âge d’or du graphisme de pochette d’album, influençant par la suite des générations de graphistes. Moins bien connus, mais également représentés dans cet ouvrage, ses affiches pour l’U.S. Navy, ses emballages et étiquettes pour des groupes de spiritueux, ses séquences de titres de films, ainsi que sa propre production artistique. Comprend des essais écrits par le directeur artistique/ designer Kevin Reagan, récompensé trois fois par les Grammy Awards et l’historien du design graphique Steven Heller, des souvenirs personnels de Steinweiss revenant sur sa carrière épique et de très nombreux éléments des archives Steinweiss, dont la plupart n’avait encore jamais été publiés.
  • “Columbia Masterworks was the name of the label that Steinweiss designed for numerous covers. And such is this book, a masterwork.”

    — Jazzpodium, Berlin