Votre panier
0 Éléments
Sous-total0 US$

Votre panier est vide !


Vous ne possédez pas de compte ?
Connexion

Mot de passe oublié ?


Anatomiquement correct

Le traité monumental et inégalé de Bourgery

Atlas of Anatomy

US$ 200
Not available
"Voici un magnifique volume qui vient s’ajouter aux rééditions fac-similées de TASCHEN. À conseiller sans hésiter à tous ceux qui s’intéressent à l’histoire de la chirurgie." - Forteantimes, Londres

Nous devons beaucoup à Jean Marc Bourgery (1797-1849) et à son Traité complet de l’anatomie de l’homme, qui représente bien sûr un événement essentiel de l’histoire de la médecine, mais demeure surtout l’un des traités anatomiques illustrés les plus beaux et les plus complets au monde jamais publiés. En 1830, après avoir obtenu son doctorat de médecine avec trois ans d’avance, Bourgery commence à travailler sur son magnifique traité en collaboration avec l’illustrateur Nicolas Henri Jacob (1782-1871). Les premiers volumes sont publiés dès l’année suivante, mais l’achèvement du traité nécessitera un travail assidu de près de vingt ans.

Les quatre parties du traité de Bourgery couvrent l’anatomie descriptive, l’anatomie chirurgicale et ses techniques, l’anatomie générale et l’embryogénie, et l’anatomie microscopique. Les lithographies spectaculaires à taille réelle mises en couleur à la main sont remarquables par leur clarté, leur couleur, et leur qualité esthétique et reflètent un mélange d’observation directe en laboratoire et de recherche artistique; la qualité de ces planches demeure, à ce jour, toujours inégalée dans le domaine de l’illustration anatomique. Cette réédition comprend l’intégralité des planches couleur, 726 en tout, ce qui permettra enfin aux artistes, aux étudiants comme à tous ceux qui s’intéressent à l’étude du corps humain, sans oublier les professionnels de la santé bien sûr, d’apprécier cette somme historique considérable.
  • "...the ultimate illustrated luxury is the Atlas of Human Anatomy and Surgery, a facsimile of the most beautiful anatomical treatise in history..."

    — Financial Times Magazine, London