This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

Votre panier
0 Éléments
Sous-total0 US$

Votre panier est vide !


Vous ne possédez pas de compte ?
Connexion

Mot de passe oublié ?


L’assassin de la peinture

L’artiste qui a secoué l’establishment artistique

Miró

US$ 14.99
Joan Miró (1893‒1983) est un des plus grands peintres espagnols du XXe siècle. Ses premières peintures témoignent clairement de l’influence du fauvisme et du cubisme sur son œuvre. À ses débuts, les paysages catalans conditionnent également la matière et le traitement de ses compositions. Au cours de ses voyages, Miró rencontre l’avant-garde intellectuelle de son époque; il compte parmi ses amis Francis Picabia, Tristan Tzara, André Masson, Jean Arp et Pablo Picasso.

À partir du milieu des années 1920, Miró s’efforce d’abandonner les références objectives et se met à développer les pictogrammes qui caractériseront son style. Les tableaux de cette période, dont certains comptent parmi lles plus significatifs de toute son œuvre, s’affranchissent des représentations traditionnelles de l’espace et d’un système de référence aux objets trop évident: les surfaces sont définies par des emblèmes abstraits, des chiffres ou des lettres, des formes ou des créatures ludiques.

L’année 1944 est marquée par les débuts de son important œuvre graphique et de ses autres approches artistiques, comme ses céramiques, ses fresques murales monumentales ou ses sculptures. L’artiste catalan cherche également à établir des fondations solides pour un art symbolique mais figuratif quant au contenu. Du fauvisme au surréalisme, à travers son style original et enfantin, Miró s’est fait connaître en cherchant à secouer l’establishment artistique.