Les Eléments d'Euclide en couleur

Un rare et magnifique manuel d'introduction à la géométrie du 19ème siècle

Le rouge, le jaune, le bleu – et le noir, bien sûr – sont les couleurs employées par Oliver Byrne pour les chiffres et les diagrammes de son édition absolument insolite d’Euclide, publiée en 1847 par William Pickering et imprimée par Chiswick Press. Le lecteur étonné pensera tout de suite à Mondrian. Dans son sous-titre, l’auteur implique clairement qu’il s’agit d’une mesure didactique visant à distinguer son édition de toutes les autres: "Les Eléments d’Euclide où des diagrammes et des symboles colorés sont utilisés à la place des lettres pour grandement faciliter l’apprentissage". Byrne ne se contente pas de faire confiance à la supposée structure de "logique" intuitive des axiomes et théorèmes d’Euclide – qui ignore encore les célèbres premières phrases des Eléments d’Euclide: "I. Un point est ce dont la partie est nulle. II. Une ligne est une longueur sans largeur"? –, mais les interprète sous forme de diagrammes et de symboles en couleur. Il travaille ainsi avec la salle de classe à l’esprit: il compare ses teintes aux craies de couleur qui servent à dessiner les chiffres sur le tableau noir.

Oliver Byrne (env. 1810 – env. 1880) était un auteur et un ingénieur civil irlandais. On sait peu de choses sur sa vie, bien qu’il ait écrit de très nombreux ouvrages. En tant que Géomètre des Colonies de Sa Majesté aux îles Malouines, Byrne avait déjà publié des manuels de mathématiques et d’ingénierie, mais rien de comparable à son édition d’Euclide. Ce remarquable exemple d’impression victorienne a été décrit comme l’un des livres les plus étranges et les plus beaux du 19ème siècle.

Chaque proposition est présentée en italiques de Caslon avec une initiale de quatre lignes de haut, tandis que le reste de la page ressemble à une émeute de rouge, de jaune et de bleu unique en son genre. Sur certaines pages, seuls les nombres et les lettres sont imprimés en couleur, éparpillés ça et là comme autant de minuscules fleurs sauvages, exigeant un alignement extrêmement méticuleux des différentes plaques en couleur pour l’impression. Ailleurs, les carrés, les triangles et les cercles pleins sont imprimés en couleurs vives, se faisant l’expression d’une verve qu’on ne trouvera plus dans un livre jusqu’à l’époque des Dufy, Matisse et Derain.
À propos de l'auteur:
Werner Oechslin (né en 1944) a étudié l’histoire de l’art, l’archéologie, la philosophie et les mathématiques. Après des études doctorales à Zurich en 1970, il a enseigné au MIT et à l’Université d’Harvard. Depuis 1985, il est professeur à l’Institut fédéral suisse de technologie, où il a dirigé l’Institut pour l’histoire et la théorie de l’architecture de 1986 à 2006. Il concentre ses recherches sur la théorie et l’histoire culturelle de l’architecture. Son dernier ouvrage: Palladianismus: Andrea Palladio – Werk und Wirkung (2008). Il est le fondateur de la Bibliothèque Werner Oechslin à Einsiedeln.
Byrne. Six Books of Euclid

Byrne. Six Books of Euclid


Relié sous coffret de luxe, avec livret, 7.4 x 9.2 in., 396 pages
$ 59.99

Online currently not available
  • Critiques
"This facsimile is so rationalist, minimalist and aesthetically pure, every graphic designer, book lover and math nerd will be as awestruck as I was."
— New York Times, New York, États-Unis
  • Voir aussi
Byrne. Six Books of Euclid (TASCHEN 25 Collection)
Byrne. Six Books of Euclid
Couverture rigide, 8.1 x 10.1 in., 396 pages
Nouvelle édition, seulement $ 39.99
Édition originale $ 59.99

Éléments primaires. Euclide tout en couleur

«De quoi émerveiller n’importe quel graphiste, bibliophile ou matheux.»
The New York Times, New York
De Lempicka (Petite Collection Art, TASCHEN 25 Collection)
De Lempicka
Couverture rigide, 9.4 x 11.8 in., 96 pages
$ 14.99

Déesse de l’âge de l’automobile. Aspects changeants de la féminité et de la masculinité