This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

Votre panier
0 Éléments
Sous-total0 US$

Votre panier est vide !


Vous ne possédez pas de compte ?
Connexion

Mot de passe oublié ?


La naissance du concept de l'homme occidental -

La naissance du concept de l'homme occidental

Art grec

US$ 9.99
Édition: Anglais
Disponibilité: En stock
Le néoclassicisme du XVIIIe siècle, avec ses sculptures de marbre blanc inspirées par l’Antiquité, a contribué à la survivance de l’art grec jusqu’à aujourd’hui. Cet art antique était pourtant très différent de ce que l’on croit, bien moins blanc et lisse que ce que l’on pense. L’auteur, Michael Siebler, montre en effet comment des découvertes récentes ont révélé que les corps apparemment parfaits des statues et des sculptures étaient souvent recouverts de couleurs et d’ornements flamboyants. Outre sa forte identité classique, l’art grec ancien était donc également empreint d’une forte sensualité. Perçue sous ce nouveau jour, la beauté des œuvres ne s’en trouve pas diminuée, bien au contraire.

L’ouvrage comprend l’analyse détaillée des œuvres suivantes: le sarcophage d’Alexandre; l’Apoxyomène de Lysippe; l’amphore d’Exékias; le discobole de Myron; l’Apollon du Belvédère; le Laocoon; la Victoire de Samothrace; le Grand Autel de Pergame, exposé à Berlin; la mosaïque d’Alexandre à Naples; Harmodios et Aristogiton à Naples; le Doryphore de Polyclète; les sculptures du temple d’Alphaia, exposées à Munich; l’amphore du Peintre d’Andokidès; le caméo de Ptolémée à Vienne; l’Hermès de Praxitèle; l’Apollon du temple de Zeus à Olympie; de nombreuses sculptures d’Athènes; le cratère d’Euphronios, exposé à New York; quelques marbres d’Elgin à Londres; le Jeune Guerrier de Riace, qui se trouve aujourd’hui à Reggio.