This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

Votre panier
0 Éléments
Sous-total0 US$

Votre panier est vide !


Vous ne possédez pas de compte ?
Connexion

Mot de passe oublié ?


Sa peinture peut se résumer en quatre lettres: TRBL - Une monographie exhaustive qui explore le sens des messages signés Wool

Sa peinture peut se résumer en quatre lettres: TRBL

Une monographie exhaustive qui explore le sens des messages signés Wool

Christopher Wool, Art Edition

US$ 5,000
Sold out
Édition d’art nº 1–100
 
  • Édition limitée à 100 exemplaires, numérotés et signés par l’artiste
  • Chaque exemplaire comprend une œuvre originale de Christopher Wool, spécialement conçue pour cette édition
  • Il s’agit d’une sérigraphie sur papier Fine Art, pour laquelle l’artiste a utilisé un collage de photographies numériques de ses peintures, se réappropriant son propre travail pour arriver à une nouvelle image, parfaitement abstraite qui donne l’impression d’une gravure classique.

Intense, brutalement agréable, éminemment simple et incontestablement directe, l’œuvre de Christopher Wool (né en 1955) est new-yorkaise par essence, transcendant sa filiation avec l’Expressionnisme abstrait et le Pop Art. Basées sur des phrases ou des textes, ou des toiles abstraites peintes à la bombe, ses peintures sont d’emblée attirantes et gratifiantes. Wool remet la peinture en question, comme d’autres artistes de sa génération, mais se refuse à donner des réponses faciles. «Plus vous l’observez, plus vous l’observez» («The harder you look the harder you look»), titre de l’une de ses toiles, illustre sa façon de s’appuyer sur l’évidence pour nous y faire réfléchir en profondeur. Dans ses peintures, typiquement sèches et caustiques figurent des répliques de films ou extraits de chansons, comme par exemple «Fool» (imbécile), «Bad Dog» (méchant chien) ou la plus célèbre «Sell the House, Sell the Car, Sell the Kids» («vends la maison vends la voiture vends les gamins»), évoquant un monde aussi rude que les photographies en noir et blanc de rues désertes de New York.

Explorant l’œuvre de Wool sur près de 500 pages, cette monographie est surprenante de profondeur et d’exhaustivité. Hans Werner Holzwarth, déjà auteur de plusieurs livres et catalogues d’exposition avec Wool, apporte sa connaissance de l’œuvre mais aussi de l’artiste. De nombreuses illustrations de la main même de Wool, comme les photos et Polaroids pris lors de la réalisation de ses toiles et installations, accompagnent les reproductions toutes en grand format. Le texte analyse la carrière de l’artiste depuis ses débuts dans les années 80, à son accession au statut de l’un des plus importants de l’art contemporain.